Choisir une imprimante 3D Industrielle

Que rechercher dans une imprimante 3D ?

 

L’acquisition d’une imprimante 3D peut représenter un investissement important pour une machine à usage unique. Il est important de tenir compte de nombreux facteurs : matériaux, taille, consommables, vitesse, logiciel et rapidité de production. Nous avons essayé de regrouper les critères permettant de faire le meilleur choix pour votre entreprise:

Les Caractéristiques à surveiller

Imprimante 3D à Frittage Laser XYZprinting MfgPro-230-xS à l'Azote

Recherchez une gamme de fonctionnalités permettant d’optimiser le temps d’utilisation de l’imprimante et d’accélérer la configuration des nouveaux tirages :  plus l’imprimante 3D est utilisée plus vite elle s’amortit et plus le coût de fabrication par objet diminue.

Recherchez une gamme de fonctionnalités permettant d’optimiser le temps d’utilisation de l’imprimante et d’accélérer la configuration des nouveaux tirages. N’oubliez pas que plus l’imprimante 3D est utilisée, moins elle coûte par article à fabriquer.

  • Connectivité : bien qu’il soit pratique de connecter directement l’imprimante à une station de travail via un câble USB ou de transférer les fichiers via une clé USB, l’utilisation du réseau câblé ou Wi-Fi de la société est plus efficace sur une réseau d’entreprise.
  • Contrôle des matières premières : certaines imprimantes vous obligent à verser le matériau dans une trémie, tandis que d’autres l’emballent dans une cartouche pour des changements rapides et propres.
  • Couleur : les matières premières de certaines imprimantes 3D sont disponibles dans une variété de couleurs, y compris des nuances fluo et certaines brillent dans l’obscurité.
  • Contrôle par écran tactile : recherchez les imprimantes dotées d’un écran tactile pour la configuration, la configuration et la personnalisation du processus de construction.
  • Plateau de construction : tout ce qu’une imprimante 3D construit se produit sur un plateau, sécurisée et de niveau.
  • Caméra : certaines imprimantes 3D sont équipées de webcams intégrées pour surveiller à distance la progression de la production soit via le réseau de entreprise ou même en déplacement depuis un simple accès Internet.
  • Extrudeurs : Il s’agit tout simplement des « tête d’impression » de la machine. Il est nécessaire que le machine en dispose de plusieurs si vous envisagez d’imprimer dans différentes couleurs et / ou d’utiliser plusieurs matériaux.

Il est primordial de choisir le bon matériau en fonction des résultats escomptés.

Les plastiques – nylon, PLA et ABS sont les matériaux les plus populaires pour l’impression 3D et sont généralement peu coûteux. De nombreux fabricants d’imprimantes 3D ont amélioré ces matériaux de base. En fait, il existe des matériaux PLA aussi solides que l’ABS.

La plupart des imprimantes récentes peuvent être utilisée avec la céramique et les métaux, notamment l’acier, le bronze et l’or. Certains peuvent même utiliser des matériaux très techniques, comme la fibre de carbone et le kevlar.

Une fois que vous avez choisi la technologie et le matériau, vous devez choisir une taille. Soyez prudent, car à mesure que les machines d’impression 3D s’agrandissent, elles peuvent devenir exponentiellement plus chères.

C’est une étape importante dans son étude de besoins de tenir compte de sa production actuelle et immédiate tout en s’accordant une marge de sécurité afin d’espérer rallonger la durée de vie et d’utilisation de ce nouveau moyen de production.

Certains imprimantes nécessitent des espaces thermorégulés et/ou à hydrométrie stable et constante.

Bien que les imprimantes 3D varient, chaque périphérique est capable d’une résolution spécifiée. Cela correspond à peu près à la plus petite fonctionnalité pouvant être réalisée de manière fiable par le matériau et la machine. Une imprimante par extrusion simple peut avoir une résolution d’environ 100 à 150 microns, ce qui convient à la plupart des utilisations: un micron correspond à un millionième de mètre, 0,001 mm ou environ 0,00004 pouce.

Besoin de designs plus exigeants? La résolution peut atteindre 75 ou 50 microns, soit à peu près l’épaisseur d’un cheveu humain. Certaines imprimantes basées sur la stéréolithographie peuvent construire des détails aussi petits que 16 microns – légèrement plus gros qu’un grain de pollen.

Enfin, il existe une nouvelle génération d’imprimantes 3D capables de créer des éléments d’un micron ou d’un demi-millième de la largeur d’un cheveu humain. Aujourd’hui, ce sont des machines spéciales qui pourraient être utilisées pour des pales de turbine précises ou des micro-optiques, mais elles pourraient bientôt être utilisées pour la fabrication de prothèses et de machines microscopiques.

Qu’il s’agisse d’un prototype de commutateur d’éclairage ou d’une pièce à jets, chaque modèle 3D commence à l’écran d’un poste de travail de conception assistée par ordinateur (CAD). Une fois prêt, vous devrez utiliser le logiciel de l’imprimante pour le découper numériquement en couches superposées.

Généralement, la dernière étape de pré-construction est un aperçu avec tous les paramètres énumérés. Si tout semble bon, le programme ajoute des supports, rend les grandes régions solides sous forme de structures en nid d’abeille plus légères et utilisant moins de matériau. Lorsque le fichier de construction de la machine est prêt, il vous suffit d’appuyer sur le bouton Démarrer.

Bien que vous puissiez utiliser le logiciel fourni pour préparer le fichier, il existe des alternatives. Outre les applications basées sur le cloud qui fonctionnent via un navigateur Web, il existe plusieurs programmes d’applications de préparation d’imprimante 3D génériques, tels que Materialise, Slicr et Octoprint. Un seul programme peut fonctionner avec plusieurs imprimantes 3D.

En matière d’impression 3D, la rapidité est importante mais non cruciale. Une imprimante plus rapide vous permettra évidemment de passer à un autre élément si cela est fait rapidement. D’autre part, une imprimante lente mais volumineuse vous permet de créer plusieurs éléments sur une seule étape à la fois.

Alors qu’un système stéréolithographique industriel peut pousser 15 mm de bâtiment par seconde, une extrudeuse peut être plus proche de 100 ou 150 mm / sec. Cela se traduit par une heure avec le premier ou quelques minutes avec le second. L’engrenage typique de trois pouces de large pourrait être réalisable en environ 10 minutes, tandis qu’un modèle complexe du cœur d’un patient avant l’opération pourrait nécessiter une journée complète ou plus.

Découvrir notre gamme de produits